Google+ Followers

segunda-feira, maio 25, 2009

J' aimerai toujours le temps des cerises

(Aguarelas de Turner)

Le temps des cerises (poème avant d'être chanson)
à la vaillante citoyenne Louise, l'ambulancière de la rue Fontaine-au-Roi, le dimanche 28 mai 1871

Quand nous en serons au temps des cerises*,
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête.
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au coeur.
Quand nous en serons au temps des cerises,
Sifflera bien mieux le merle moqueur.

Mais il est bien court le temps des cerises,
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreille,
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sur la feuille en gouttes de sang.
Mais il est bien court le temps des cerises,
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant.

Quand nous en serons au temps des cerises,
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles.
Moi qui ne crains pas les peines cruelles,
Je ne vivrais pas sans souffrir un jour.
Quand nous en serons au temps des cerises,
Vous aurez aussi des chagrins d’amour.

J’aimerai toujours le temps des cerises :
C’est de ce temps là que je garde au coeur
Une plaies ouverte,
Et dame Fortune, en m’étant offerte,
Ne pourra jamais fermer ma douleur.
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur.

Jean-Baptiste Clément (1866)
*Modification du premier vers lors de la mise en musique : "Quand nous chanterons le temps des cerises".
Ponctuation du poème original respectée.
Source : "Les poètes de La Commune" - Maurice Choury - Seghers - édition 1970, Centenaire de La Commune .


http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Cl%C3%A9ment

3 comentários:

  1. Esta bela canção, criada para a Comuna de Paris,teve, ao longo dos tempos, conotações políticas diversas, pois expressa sentimentos de liberdade e combate à opressão. Por isso,foi utilizada, por exemplo, pela Resistência francesa, nos tempos da invasão nazi. Para além da interpretação do Trenet recordo a do Yves Montand, que a malta estudante fazia ouvir, por vezes, nos tempos da ditadura salazarista.
    Fizeste bem em recordar.

    ResponderEliminar
  2. O bom sabor dos velhos dos tempos: as cerejas, a música e os próprios velhos tempos.
    JR

    ResponderEliminar

Não são permitidos comentários anónimos