Google+ Followers

domingo, maio 21, 2006

UM DOMINGO COM JACQUES PRÉVERT



DIMANCHE



Entre les rangées d’ arbres de l’avenue des Gobelins
Une statue de marbre me conduit par la main
Aujourd’hui c’est dimanche les cinémas sonts pleins
Les oiseaux dans les branches regardent les humains
Et la statue m’embrasse mais personne ne nous voit
Sauf un enfant aveugle qui nous montre du doigt.


Jacques Prévert ( Paroles)

Sem comentários:

Enviar um comentário

Não são permitidos comentários anónimos